Votre site de confiance pour apprendre et se perfectionner en Espagnol - Plus de 5 millions de visiteurs depuis sa création
Désormais le contenu du site est 100% gratuit suite à de nombreux plagiats de documents revendus illégalement sur le net
Cours d'espagnol - Apprendre l'Espagnol en ligne facilement - Fiches de cours - Traduction espagnol français - Commentaires et sujets du Bac Espagnol Cours d'Espagnol.com
Utilisateurs en ligne : 2    Aujourd'hui : 92    Total : 5174444     


Lettres depuis l’enfer

 

Bonjour María: […] Que fais-je afin de me distraire ? Ne pas me distraire. Voyons si je me fais comprendre par la présente lettre. Lorsque nous sommes enfants et que nous sommes dans le berceau, nous  pleurons pour que l’on nous prenne aux bras. Je suppose que notre souhait est de sentir le mouvement, la liberté. Mais on nous met une sucette dans la bouche pour que nous oubliions notre envie et que nous pensions à autre chose, pour que la volonté de celui qui nous met la sucette s’accomplisse. Tout simplement, parce qu’on ne veut pas s’encombrer de nous […]

Tu dis, María, que tu ne comprends rien à la politique. Alors ne te divertis pas. Si tu t’égares lorsque tu réclameras la liberté, la justice et l’égalité, on va te demander de parler d’autres choses, de regarder ailleurs ou de te mettre à prier.

Je sais bien que ce que tu veux me demander,  c’est comment, ayant  quatorze ou quinze heures de temps devant moi, à occuper, ou à ne rien faire, j’arrive à ne pas m’ennuyer. C’est cela que je voulais te dire : je ne me divertis pas en pensant à la même chose. Je dois m’imposer une discipline mentale. Je ne me lève pas, comme tu le fais toi. Je me réveille à huit heures et demi du matin. J’écoute les nouvelles ou de la musique jusqu’à neuf heures et demi ou dix heures. Je prends mon petit déjeuner, et ensuite j’ai quelques heures bien déterminées pour lire, écrire ce qui me passe par la tête. Tandis que toutes les trois heures, plus ou moins, on me change de position, j’observe ce que les gouvernements s’inventent afin que les peuples et les masses regardent là où eux désirent. La comédie, le drame le mélodrame est épouvantable. […] Défends, María, le système politique démocratique. Mais pour cela, vous devrez commencer par vous même, après continuer dans vos futures familles avec vos propres enfants.[…] Pour qu’une démocratie soit vraie, il faut commencer par l’habitude de la critique analytique, la tolérance, et le respect. L’habitude qui ne s’apprend pas étant enfant, n’est pas pratiquée étant adulte. Je suppose que tu connais quelques garçons ou filles qui ont des soucis de compréhension avec leurs parents ou professeurs ; Quelles en sont les causes ? D’après ce que j’observe, cela est toujours dû pratiquement  au fait que l’on veut maintenir le principe de l’autorité de façon antidémocratique. Afin de défendre la démocratie, María,  n’oublies pas qu’il faut critiquer en cherchant les causes et l’origine de tout ce qui nous semble irrationnel et injuste.

Comme tu peux le constater, chère María, là est ma façon de me distraire. Je t’embrasse affectueusement ainsi que tes amis de la photo.

 

Texte espagnol de : Ramón Sampedro,  Cartas desde el infierno

Les explications et Analyses de Textes sont produites exclusivement par Cours d'espagnol.com
Bac d'Espagnol - Oral et Ecrit du Baccalauréat

Si vous ne trouvez-pas l'explication désirée - merci de nous contacter directement

Recherche de Texte ou d'Explication de Texte



Plan du site | Services | Nos vidéos | Forum Espagnol | Ressources | Contactez-nous

2006 - 2018 © Cours d'Espagnol.com