Votre site de confiance pour apprendre et se perfectionner en Espagnol - Plus de 5 millions de visiteurs depuis sa création
Désormais le contenu du site est 100% gratuit suite à de nombreux plagiats de documents revendus illégalement sur le net
Cours d'espagnol - Apprendre l'Espagnol en ligne facilement - Fiches de cours - Traduction espagnol français - Commentaires et sujets du Bac Espagnol Cours d'Espagnol.com
Utilisateurs en ligne : 3    Aujourd'hui : 130    Total : 5108825     


Panne de courant

 

 

Lorsque j’étais enfant, la lumière disparaissait encore fréquemment.

Cette expression, en soi, “la lumière a disparu”, indiquait bien le hasardeux de l’approvisionnement, la qualité capricieuse et arbitraire du fluide électrique…

 

Que la lumière disparaisse ne devenait pas une catastrophe, parce que l’unique appareil qui cessait de fonctionner était la radio, puisque c’était aussi l’unique qu’il y avait... Parfois la lumière disparaissait brusquement dans toute la rue, dans tout le quartier, et parfois elle disparaissait seulement chez nous, à cause de cet incident technique que l’on désignait par l’expression affolante, quoique mystérieuse, que « les plombs avaient sautés ».

Quelqu’un devait s’armer de courage et se glisser éclairé grâce à un briquet jusqu’à ce lieu dans l’obscurité où était cet engin effrayant, celui dont les plombs avaient sautés, et afin de le reconnecter il fallait une noble dose de bravoure, parce que cela comportait toujours la possibilité d’une électrocution aussi mortelle et instantanée que le flash.

 

Il y a quelques années, l’imperfection des premiers ordinateurs domestiques fit resurgir pour quelqu’uns d’entre nous la peur ancestrale de ce que la lumière disparaisse subitement :une coupure électrique de quelques secondes suffisait pour que le travail d’une soirée entière parte en fumée sans trace et comme nous vivions encore accoutumés aux vieilles croyances du papier, nous imprimions les pages aussitôt terminées, et nous nous racontions avec effroi des histoires de confrères qui par négligence, à cause d’une panne subite, avaient perdu des livres entiers.

 

Une expérience scientifique est généralement plus importante qu’une page de littérature, et elle peut nécessiter pour avancer une dose d’imagination et même d’intuition poétique que nous les littéraires nous ne soupçonnons pas : j’ai lu l’autre jour dans le journal qu’au Laboratoire de la Faculté Vétérinaire, à l’Université de Complutense, une scientifique colombienne au nom de personnage de roman, Leila Bustamente, perdit d’un seul coup quatre mois de travail à cause d’une coupure.(…) Le professeur Bustamente se vouait dans son laboratoire à la tâche futuriste de cultiver des clones du parasite qui provoque la malaria, et en quelques secondes elle régressa vers un passé de coupures et de déficiences scientifiques.(…) 

 

Il existe un ministère des Sciences et Technologie, de même qu’il en existe un de l’Education et de la culture, mais on a l’impression que l’un est aussi inutile que l’autre; nous qui nous plaignons de l’abandon des sciences humaines nous ne nous rendons pas compte que l’abandon des sciences est plus grave encore. Entre l’indifférence publique et les coupures, ce sont les scientifiques qui vont finir par être les véritables poètes bohèmes ou maudits.

 

 

Antonio Muñoz Molina, El País, 15/07/01.

Les explications et Analyses de Textes sont produites exclusivement par Cours d'espagnol.com
Bac d'Espagnol - Oral et Ecrit du Baccalauréat

Si vous ne trouvez-pas l'explication désirée - merci de nous contacter directement

Recherche de Texte ou d'Explication de Texte



Plan du site | Services | Nos vidéos | Forum Espagnol | Ressources | Contactez-nous

2006 - 2018 © Cours d'Espagnol.com